porteNINOVEpoort www.bruxel.org

 
Mise en page < Lieven SOETE
Bienvenue sur le site des étudiants du DES en gestion de l'environnement!
http://www.ulb.ac.be/students/desge/

ENVI 039 - Aménagement du territoire, urbanisme et études d'incidence
Marie-Françoise Godart et Christian Vandermotten
Petite archive: EXCURSION DU 23/03/2002
...
LE LONG DU CANAL, VERS LE SUD
...
• A l'approche de la place Sainctelette: signes de gentrification (augmentation du standing culturel des quartiers, accompagné ou non, pas toujours, par une augmentation des revenus moyens):
  •  à partir d'ici: quais aménagés "chic", non prévus pour un usage industriel et portuaire (au Nord: maintien de la fonction portuaire)
  •  péniches que l'on peut louer pour des fêtes et des événements
  •  le Kaai Theater
Remarque: la gentrification, dans le centre de Bruxelles, est principalement le fait d'une population de jeunes (20 à 30 ans) isolés, dans des  appartements/studios. Il peut en découler, paradoxalement, une baisse du revenu total:  étudiants intellectuels mais sans revenu, ou isolés jeunes ne gagnant pas plus que le ménage plus nombreux habitant au même endroit précédemment.
 
En revanche, Saint-Gilles présente une gentrification dans des maisons unifamiliales et des appartements plus vastes, pouvant accueillir une famille. En vieillissant, cette population 'gentry' sera plus facile à fixer, notamment dans des maisons unifamiliales avec jardin, qu'elle ne l'est dans le centre.

 
Rappelons que la gentrification pose un problème social: si elle contribue  à assainir un quartier (auto-rénovation, exigences auprès de l'administration communale, volonté d'amélioration de son  environnement...) en revanche elle chasse vers des quartiers défavorisés la population plus pauvre, souvent immigrée, qui occupait le quartier.

 
On constate ainsi une augmentation de la concentration des populations immigrées dans des communes telles que Molenbeek et Anderlecht (Cureghem).


• Au-delà de la place Sainctelette: pas encore si chic, mais on voit des  signes de «l'opération rive gauche», dont le seuil de démarrage n'a pas encore été atteint.

• Plus loin vers le Sud: porte de Ninove, à l'entrée de la chaussée de Ninove.
  • Objectif: marquer la limite du plan (par exemple, la brasserie Geuze Belle Vue, en face du canal, est en dehors du plan), la jonction Molenbeek / Bruxelles.
  • Projet PPAS: Construction de deux tours de bureau et réorganisation de la voirie pour marquer l'entrée de la ville, à l'image de l'ancienne  porte.
  • Le promoteur devra, en échange de la construction des deux tours (dérogation au plan), construire des logements sociaux, situés à droite du tour du bloc que l'on a fait pour terminer la balade.
  • Enfin, les différents triangles seront aménagés de manière à créer des petits espaces de promenade. Les travaux entraîneront des expropriations, et chasseront peut-être les nombreux commerces de voitures d'occasion.