Previous Home Next
La Porte d'Anderlecht | 1828 | De Anderlechtse Poort
1828_porte_anderlecht_600
Anciennes fortifications, entre les portes de Hal et d'Anderlecht, vers 1828.
Dessin de Fr. Bossuet


Het Grote Spui | 1830 | La Grande Ecluse


Vue de la démolition de la duxième enceinte, entre la Porte de Hal et la Grande Ecluse en 1830-31.
Peinture de Fr. Bossuet

En 1782, l'empereur autrichien Joseph II ordonna le démantèlement de la quasi totalité des places fortes des Pays-Bas, dont Bruxelles, et la réorganisation du casernement dans le cadre d'une réforme du système défensif consistant à établir la neutralité du pays.

Par ordonnance du 19 mai 1810, Napoléon, l'empereur français ordonnait la démolition de la seconde enceinte. Il préconisait la construction de boulevards de promenade et d'une barrière fiscale, la barrière de l'octroi, sur son tracé.

En 1818, la régence [hollandaise], soucieuse d'adapter Bruxelles aux exigences de la ville contemporaine, organisa un concours pour l'aplanissement des remparts remplacés par des boulevards.
Jean-Baptiste Vifquain, ingénieur en chef du Waterstaat, remporta le concours.

     Le projet serait rentabilisé par la vente de terrains à bâtir, la superficie du pentagone étant augmentée.
À l'ouest, l'ingénieur militait pour la construction du canal pour encourager l'implantation des activités commerciales et industrielles. Le gouvernement hollandais, qui menait une politique de travaux publics, réagit favorablement.

En 1823, Jean-Baptiste Vifquain reprit l'étude pour la construction du canal de Charleroi. Ce dernier longeait le pentagone à l'extérieur jusqu'à la porte de Ninove d'où il partait vers Hal.
Le 22 septembre 1832, il put être inauguré.


In 1782 beveelt de Oostenrijkse keizer Jozef II de ontmanteling van alle versterkingen in de Lage Landen, dus ook van Brussel. Het begin van de ontmanteling en afbraak van de vestingen.

In 1810 gebied de Franse keizer Napoleon de afbraak van de vestingen.

In 1818 organiseert het Hollands bestuur een wedstrijd om de vestingen en wstadswallen planmatig aan te pakken en er promenades en lanen aan te leggen. Men zou het geld voor de plannen halen uit de verkoop van de nieuw bijgekomen stadsterreinen.
    De winnaar is: ingenieur van Waterstaat
Jean-Baptiste Vifquain. Hij ijvert meteen voor de aanleg van een kanaal naar Charleroi via de vrijgekomen westelijke stadwallen.
In 1823 herlanceert hij zijn voorstel voor het kanaal. In 1826 wordt er aan begonnen en op 22 september 1832 wordt het ingehuldigd.

Previous Home Next